Au Château-Musée de Bélesta
du 18 septembre 2021 au 4 avril 2022
 
Le Département des Pyrénées-Orientales propose du 18 septembre 2021 au 4 avril 2022, une exposition temporaire consacrée aux nécropoles médiévales découvertes sur le site de l’Horto à Caramany.

Cette exposition d’archéologie se tiendra au Château-Musée de Bélesta situé à 6 km de Caramany où les fouilles ont été menées par le Service archéologique départemental à l’emplacement de la future base de loisirs nautiques sur les bords du lac du barrage de l’Agly.
Ces travaux ont révélé l’existence de trois nécropoles médiévales près de l’ancien village de Caramany. Au lieu-dit l’Horto, le site a été fouillé sur une superficie d'environ 6000 m2.

Si une petite occupation d'époque romaine, datée des IIe-IIIe siècles de notre ère a été mise au jour, le site est surtout caractérisé par la présence de trois nécropoles.

- la plus ancienne a été identifiée sur un éperon rocheux dominant aujourd'hui le lac : trois sépultures ont été datées des IVe-VIIe siècles ;
- la seconde nécropole datée des VIIIe-Xe siècles, se déploie autour d'un affleurement rocheux avec 133 sépultures signalées en surface, organisées en rangées. Au nord, la nécropole est limitée par un fossé ou une palissade ;
- la troisième nécropole datée des XIe-XIIIe siècles, compte 113 tombes réparties sous un ancien chemin. L'organisation de ces sépultures et la morphologie de cette « nécropole chemin », sont tout à fait originales pour cette période.

Depuis 1990, ce secteur a fait l'objet de nombreuses recherches archéologiques. Des silos,  des sépultures et les restes d'une maison médiévale avaient été mis au jour en 1991 préalablement à la construction de la route actuelle, au niveau du cimetière. Ces vestiges appartiennent à un ancien village médiéval groupé autour de l'église Saint-Étienne, aujourd'hui disparue.
AFFICHE_A3 Expo HORTO 2021-1.jpg

Cette exposition apportera un éclairage nouveau sur les habitants d’un village du Fenouillèdes au Moyen Âge, sur leur mode de vie et sur le soin qu’ils apportaient à leurs morts.